ermine

En des glyphes formels, ici, le Geste épouse la Parole.

En un Geste hésitant, ici, le signe opère sur le nombre comme sur le monde.

Voici un lieu du verbe en acte, théâtre de la construction du sens par la forme...

Un terrain de jeu de la mathématique, connaissance élaborée par opposition à l'expérience reçue...

...Et c'est aussi le site de classe de la MP* du lycée Chaptal !

Ici, à venir, petit à petit, au fil des années, des offrandes à mes mannes et mes amis.
Certains seront publics, d'autres résevés à mes proches.

Hommage à Nana (ma soeur)
Hommage à Tontus/Robinson.
Hommage à l'ange Daniel
Hommage à Martine.
Hommage à Schutz.
Hommage à Walter, Alexis, Peter.
etc...

Pour l'instant, tout cela est en gestation.

J'ai toujours connu Marco Schutzenberger aussi âgé, aussi léger, aussi gracieux que la jeunesse même.
J'essaierai ici de raconter son inextinguible joie enfantine, et mes premières rencontres avec les mathématiciens...

Ici, je raconterai comment l'infini m'est arrivé à l'age de sept, par la corne d'abondance, par la lutte pour l'aînesse avec mon rival/ami Walter, et par la grâce de l'oncle Picsou...

Recherche

Identification

 

 

De Cantor à Dedekind :
Ce que je vous ai communiqué tout récemment est pour moi-même si inattendu, si nouveau, que je ne pourrai pour ainsi dire pas arriver à une certaine tranquillité d'esprit avant que je n'aie reçu, très honoré ami, votre jugement sur son exactitude.

Tant que vous ne m'aurez pas approuvé, je ne puis que dire : Je le vois, mais je ne le crois pas .



De Dedekind à Cantor :
Votre démonstration m'a entièrement convaincu [...] Votre théorème est exact, mais il remet en cause les articles de foi admis jusqu'à présent.