AngeVinci

Index de l'article

Comment faire si s'inscrire
vous semble un peu trop

MécontentcompliquéMuet


(0) Si même après avoir lu les explications qui suivent, vous avez une difficulté, écrivez moi (Bouton M'écrire ?, en haut à gauche). Sinon :
(1) Cliquez sur le «Inscription», juste là à droite de cette explication
(2) on vous demande de rentrer un identifiant et un mot de passe.
L'identifiant doit être impérativement une adresse mail réelle, et complète, donc de la forme Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
qui me permettra, si vous l'acceptez, de vous contacter.

Grâce à cela :
2.1 vous recevrez un courriel vous permettant de terminer l'inscription à cette adresse (Bouche pleine donc, si elle est fausse, vous ne pourrez pas continuerBouche pleine)
2.2 ...et vous oublierez moins facilement une de vos adresse mail qu'un identifiant choisi arbitrairement.

Le mot de passe est à entrer deux fois, pour éviter les fôtes de phrap.

(3) Vous devez choisir une catégorie : ancien (ancien élève), élève (actuel !), prof, proche, invité, etc. : selon la catégorie sélectionnée, vous aurez accès à des parties différentes du site.
Mais bien sûr, si vous vous inscrivez (par exemple) en prof, en invité, et que moi, je vous considère comme un proche, je me réserve le droit de modifier cette catégorie...
Donc, si vous ne savez pas quelle catégorie utiliser, mettez vous en invité 1, et je choisirai pour vous.

(4) Quand vous recevez le courriel de confirmation, il y a un lien sur lequel cliquer... Ce qui prouvera au robot inscripteur que puisque vous avez reçu le mail, vous avez bien fourni une adresse valide.

(5)...et ensuite, je dois confirmer l'inscription dès que j'en ai pris connaissance...
Cela peut prendre du temps, car je suis souvent débordé, pas là, distrait, paresseux ou autre.
Si je vous oublie, soyez indulgent, ne vous vexez pas, et envoyez moi un mot de rappel.

You have no rights to post comments

Recherche

Identification

 

[...]je ne suis pas aveugle, bonheur extraordinaire.
Je le vois, ce jour hors duquel il n'est rien.
Qui pourrait m'enlever cela ?
Et ce jour s'effaçant, je m'éffacerai avec lui, pensée, certitude qui me transporte.

Maurice Blanchot, La folie du jour.