En des glyphes formels, ici, le Geste épouse la Parole.

En un Geste hésitant, ici, le signe opère sur le nombre comme sur le monde.

Voici un lieu du verbe en acte, théâtre de la construction du sens par la forme...

Un terrain de jeu de la mathématique, connaissance élaborée par opposition à l'expérience reçue...

...Et c'est aussi le site de classe de la MP* du lycée Chaptal !

Index de l'article

 

Voici les très hermétiques formules de Stokes.

Je les fais figurer ici essentiellement comme "objets graphiques", elles sont à contempler plutôt qu'à lire, puisque pour un lecteur non-scientifique, elles sont strictement illisibles...

La formule de Stokes générale "abstraite" : (début vingtième siècle) \[\int_{\Omega}{\rm d}\omega=\int_{\partial\Omega}\omega\] où \(\Omega\) est une variété à bord de dimension \(n\), de bord \(\partial\Omega\), \(\omega\) une \((n-1)\)-forme différentielle, et \({\rm d}\) est la dérivée extérieure.

Les formules qui suivent sont volontairement écrites analytiquement, dans un repère orthonormé direct.
On peut donner du rotationnel et de la divergence des définitions intrinsèques qui permettent une formulation plus compacte, mais cela ne ferait que masquer la difficulté réelle, puisque c'est plus ou moins sous la forme que je vous donne ici que ces formules ont été initialement trouvées, énoncées, et plus ou moins démontrées...

Formule de Green-Riemann : (1828)
Si \( \omega=P{\rm d}x+Q{\rm d}y\) est une 1-forme différentielle, \(K\) un domaine compact du plan \(\mathbb{R}^2\), délimité par une courbe orientée \(\partial K\), alors \(\displaystyle{
\iint_{\partial K}\Big[\frac{\partial Q}{\partial x}-\frac{\partial P}{\partial y}\Big]{\rm d}x{\rm d}y=\int_{\partial K}P{\rm d}x+Q{\rm d}y}\) 

Formule de Green-Ostrogradski : (circa 1860)
Pour un champ \(\vec F\), un domaine compact de l'espace  \(K\) délimité par une surface orientée \(\partial K\), de composantes \(F_x, F_y , F_z\) selon les axes \(Ox, Oy, Oz\) :
\(\displaystyle{
\iiint_{\partial K} \Big[\frac{\partial F_x}{\partial x}+\frac{\partial F_y}{\partial y}+\frac{\partial F_z}{\partial z}\Big]{\rm d}x{\rm d}y{\rm d}z
=\iint_{\partial K}[F_x\cdot({\rm d}y\wedge{\rm d}z)+F_y\cdot({\rm d}z\wedge{\rm d}x)+F_z\cdot({\rm d}x\wedge{\rm d}y)]}\)

La divergence de \(\vec F\) est le champ scalaire \(\displaystyle{
\langle\vec\nabla\vert\vec F\rangle=\frac{\partial F_x}{\partial x}+\frac{\partial F_y}{\partial y}+\frac{\partial F_z}{\partial z}}\) (c'est la trace de la différentielle de \(\vec F\) ).


Formule d'Ampère-Stokes : (circa 1860)
\(S\) étant une surface dans l'espace, appuyée sur un contour orienté \(\partial S\), qui est une courbe gauche :
\(\displaystyle{
\oint_{\partial S} [F_x\cdot{\rm d}x+F_y\cdot{\rm dy}x+F_z\cdot{\rm d}z]=\iint_{S}\Big(
\Big[\frac{\partial F_z}{\partial y}-\frac{\partial F_y}{\partial z}\Big]{\rm d}x+
\Big[\frac{\partial F_x}{\partial z}-\frac{\partial F_z}{\partial x}\Big]{\rm d}y+
\Big[\frac{\partial F_y}{\partial x}-\frac{\partial F_x}{\partial y}\Big]{\rm d}z
\Big)}\)

Le rotationnel de \(\vec F\) est le champ vectoriel \(\vec\nabla\wedge\vec F\), de composantes \(\displaystyle{
\Big[\frac{\partial F_z}{\partial y}-\frac{\partial F_y}{\partial z}\Big],
\Big[\frac{\partial F_x}{\partial z}-\frac{\partial F_z}{\partial x}\Big],
\Big[\frac{\partial F_y}{\partial x}-\frac{\partial F_x}{\partial y}\Big]}\)...

 

You have no rights to post comments

Recherche

Identification

 

— ENTRE DEUX MIROIRS —
INTRODUCTION À LA BIBLIOTHÈQUE DES MYSTÈRES


Deux miroirs semi-transparents :
l’un cache derrière lui les tréfonds de votre esprit, l’autre fait écran entre l’Univers et vous. De multiples reflets de motifs lumineux vous submergent.

Ces taches rouges sur l’écran sont-elles les restes d’une galaxie morte, lointaine de plusieurs millions d’années-lumière, qui se consument, ou bien votre vision mentale, éblouie par les braises rougeoyantes de peurs et de désirs reptiliens, vieux de plusieurs millions d’années, dans une chambre cachée de votre cerveau ?

Perdu…
...mais scrutant profondément les ténèbres de l’espace anonyme,
ni à l’intérieur ni à l’extérieur de ce que vous appelez « moi-même »,  vous percevez des chuchotements sans son, des visions sans lumière – l’Univers –,  se reflétant dans les miroirs des esprits des autres, essayant de vous parler dans un langage fait d’invisibles et silencieux cordons de symboles hiéroglyphiques.

Douloureusement, avec effort, presque comme dans un rêve, vous vous apercevez que les symboles sont des mots, et les miroirs des livres.
Vous entamez la lecture, et votre conversation avec l’Univers commence.

Misha Gromov.