Samedi 23 Février 2013 :
 Grilles Journée portes ouvertes
au
(CPGE Scientifiques, Literraires et Comerciales, TOUTES filières. ).
 45 Boulevard des Batignolles 75008, M° Rome.
________________________________________________

Bonjour. Ici, le professeur de mathématiques de la MP* de Chaptal au clavier.
Bien entendu, vous trouverez à cette journée d'information tous les renseignements pratiques, généraux, particuliers, relatifs au lycée ou à l'institution... Mais cela, on le trouve partout, au détriment des raisons profondes pour lesquelles, en dehors d'un strict projet professionnel, on s'engage en Science, en Poésie ou en Histoire, sur l'un des vaisseaux du savoir...


C'est pourquoi, à titre personnel, j'essaierai de vous
donner une idée de ce qu'est la mathématique véritable,
( ce que les programmes de TS ne vous permettent guère
d'imaginer, au grand dam de vos professeurs...)
  Je vous parlerai de sa beauté, de sa difficulté, de sa
puissance, de la nécessité de l'abstraction pour saisir les
choses les plus concrètes, de ses rapports subtils avec les
autres sciences, de pourquoi le monde semble obéir à une
construction de l'intellect humain... et je m'efforcerai de
répondre à toutes vos questions. (Mathématiques, scolaires,
professionnelles, inquiètes ou curieuses, naïves ou subtiles,
générales ou personnelles, toutes sont bonnes à poser !)  

À ce jour, je ne sais pas en quelle salle je pourrai ouvrir ce «libre parloir»,
mais cela sera sans doute indiqué à l'accueil, au jour dit...

Au plaisir de vous rencontrer,
PF Berger, professeur de mathématiques 
de la MP* du lycée Chaptal.

You have no rights to post comments

Recherche

Identification

 

« Et quand personne ne me lira, ai-je perdu mon temps de m’être entretenu tant d’heures oisives à pensements si utiles et agréables? Moulant sur moi cette figure, il m’a fallu si souvent mouler et composer pour m’extraire, que le patron s’en est fermi et aucunement formé soi-même.
Me peignant pour autrui, je me suis peint en moi de couleurs plus nettes que n’avaient les miennes premières. Je n’ai pas plus fait mon livre que mon livre m’a fait, livre consubstantiel à son auteur, d’une occupation propre, membre de ma vie, non d’une occupation et fin tierce et étrangère, comme tous autres livres.»

Michel de Montaigne